Le cyclo-tourisme c’est un budget


Au départ, Oui, quand il s’agit d’investir dans l’équipement. Enfin nos vélos ne nous ont coûté à peine 100€ pièce. C’est pour dire, qu’un simple biclou relativement entretenu a suffi pendant 8 ans pour parcourir toute la façade atlantique.

Aujourd’hui, avec le temps et l’expérience, on investirai un peu plus.
Bref, un vélo de supermarché à 250€ suffit largement. Un vélo correct quoi.

Donc investissement, il y a, mais sur le temps.

Le matériel, cela reste et continue de servir et cela se revend alors qu’une location de vacances associée aux activités à coté (car il faut occuper son monde), c’est parti en fumée.

Quant à la vie de tous les jours, les dépenses sont ridicules.

J’ai quelques amis qui ne partent pas en vacances faute de budget. Ah bon ? (Soit dit en passant, je les retrouve sur le parcours en AppartHotel à se restreindre niveau bouffe)

Voici l’état des lieux de nos 5 derniers circuits. Bien sûr, hors voyage pour arriver sur place. Comptez 2-3 pleins de voiture et quelques péages en sus (si vous êtes pressés). A noter que la dernière année, la moitié des hébergements étaient en dur.

Tableau des dépenses sur les 6 dernières années

On s’aperçoit que ce budget, somme toute modeste, nous a permis de prendre deux semaines pour découvrir des paysages et patrimoines magnifiques. 2017 fut une année de logement en dur en demi-pension (5/9).

D’autres amis m’ont fait le coup, en discussion de repas du « Tu te rends compte, je suis obligé d’emprunter pour payer mes impôts » et après la fin du repas de nous montrer les dernières photos de vacances aux sports d’hiver dans un hôtel 5* en Suisse.
Cherchez l’erreur.

Nos circuits en cyclo-touriste nous permettent largement de partir en vacances et de nous faire quelques week-end en France ou à l’étranger les pieds sous la table et bientôt de nous offrir un matériel plus sophistiqué ou VAE viable.