2017 – Week-end en baie de Somme


À la base, pour ce week-end, l’objectif était de faire le tour complet de la baie.

Comme à notre habitude, à force de faire les choses au dernier moment, nous avons raté la réservation de notre pied à terre.

À l’origine on ciblait central à Noyelles sur mer pour opérer des boucles vers le Nord et le sud.

Un WE du 14 juillet, on a trouvé qu’à Rue. Ce qui hypothéquait le circuit.

Le marais – Le Crotoy

Donc arrivée vers 14h à Rue, avec un rendez-vous à 15h, nous avons opté pour la brasserie du Beffroi. Excellent resto d’étape au service sympathique et aux moules aux diverses sauces exquises.
La prise de l’appartement et installation nous a amener à démarrer notre première boucle à 17h. Démarrage retardé aussi par un cyclo-randonneur solitaire hagard et dépité voire un brin râleur.
Bref, arrivant, de Clayeux, c’était nul et il avait hâte de continuer sur Amsterdam.
Parfait pour se mettre dans l’ambiance week-end cyclo.

Rue -> Le Crotoy

Direction Le Crotoy par la route de Fayoles. Pas de piste cyclable mais des petites routes sinueuses à travers la lande.
Tour de la ville qui ne nous a pas marqué et retour à Rue.
Bref 1ère journée mise en jambe.

Rue -> Saint Valéry sur Somme

St. Valery sur Somme

Lendemain départ à 11h (oui, c’est assez cool comme rythme) et rebelote vers Le Crotoy mais en poussant jusqu’à Saint Valéry sur Somme. La, on a enfin trouvé une piste cyclable sécurisée.
La ville s’affiche clairement plus bourgeoise avec de belles maisons en bord de jetée et une animation touristique plus riche.

Donc vagabondage en ville puis sur le coup de 17h, il commence à faire faim.
He bien, trouver un truc rapide à manger n’est pas aisé. On s’est rabattu sur l’affineur de fromages du coin qui nous a préparé un petit plateau fromages/charcuteries que nous avons dégusté dans le petit train vapeur qui nous ramenait au Crotoy. Les autres voyageurs ont aussi dégusté au niveau olfactif.
On était assez tranquille sur notre banquette au fin du wagon.
Enfin retour sur Rue en longeant le marai pour dîner.

Visite de la côte

Clayeux

Le lendemain, il fallait rendre l’appartement à 10h. Cela casse le rythme vu la remise des vélos sur le toit de la voiture.
Cela ne nous a pas empêché d’aller visiter au delà de Saint Valéry. Et la piste cyclable longe la route pour atterrir au Clayeux.
La station touristique dans toute sa splendeur. Aucun charme pour le cyclo-randonneur; par contre, pour le vacancier lambda, il y a de vastes espaces entre plage (de galets) et la ville pour laisser libre cours à la jeunesse.

On est revenu jusqu’à la pointe du Hourdel qui vaut le coup pour le paysage avec vue sur l’ensemble de la baie.
Puis jusqu’au cap Hornu où il n’y a rien à voir.
Avant de retourner dans nos pénates.

 

pointe du Hourdel

Week-end agréable mais pédaler face au vent au bonne partie de la journée n’est pas royal pour une reprise.

Cela nous a permis d’essayer nos nouvelles montures et de constater que tout fonctionnait bien dans mon montage. Béa s’est habituée à son VAE et m’a carrément mis des vents lorsque je peinais à l’avoir en face.

À refaire, mais ailleurs. On a tout vu ou presque.

Papy à son rythme