Les Hébergements


Sur nos premiers parcours, nous ne ciblions que les camping à proximité de notre route. Puis nous avons évolué vers des hébergements en dur lorsque c’était possible.

Le bivouac

Koko à l’œuvre

Koko à l’œuvre

Toujours à la recherche de plus de proximité avec la nature, le bivouac est leur crédo

Ne pas confondre bivouac (pour une nuit) et camping sauvage (plusieurs nuits).

Pour le bivouaqueur, tout est optimisé.

Du couchage à la cuisine pour voyager le plus léger possible.

Koko toujours en recherche minimaliste

Koko toujours en recherche minimaliste

Les campings

Première constatation : les emplacements en camping deviennent rares. Le focus est mis sur les mobile-homes au détriment de la toile.

Deuxième constatation : Le classement ne veut strictement rien dire. Ce dernier s’intéresse au nombre de services (qu’ils soient lamentables ou excellents) que peut rendre le camping donc au quantitatif et non à la qualité des services.

Troisième constatation : plus on est proche de la mer, plus c’est une catastrophe.

camping sous la pluie à Lacanau

camping sous la pluie à Lacanau

Résultats :

  1. les plus étoilés ont un confort pour les emplacements toiles des plus douteux en regard du prix fort payé pour des services que l’on n’utilisera pas.
  2. Plus c’est chers, plus les campeurs sont « exigeants » et donc absolument infects pour leurs voisins. Je paye donc j’ai tous les droits.

Basiquement, notre choix aujourd’hui va vers les campings

  • Une à deux étoiles. On paye pour ce que l’on a et cela nous suffit. Et l’ambiance y est souvent bien meilleure entre estivants.
  • Situés plus en intérieur des terres.

Autre problématique :

ne cherchez pas à réserver à l’avance pour une nuit. 80% refusent tout simplement. Cela s’appelle du refus de vente mais il faut faire avec.

D’où l’intérêt de la voiture suiveuse qui, outre le ravitaillement, se chargera d’arriver tôt afin de finaliser la réservation de l’emplacement. Le principe du 1er arrivé premier servi s’applique pour les campings à la nuitée.

Pour les autres considérations : voir la page « Vie au camping »

L’hébergement en dur

Mézou Pors

Mézou Pors

A la vue du titre, on pense immédiatement mobile-home, gîte ou hôtel. Effectivement, mais

  • Cela a un certain coût
  • Ce n’est pas toujours disponible surtout pour un groupe de 10 personnes.
  • Est peu commercialisé à la nuitée (mobile-home et Gite)

Ce qui nous intéresse c’est de dormir, nous doucher, pouvoir préparer notre repas et être accueillis sympathiquement.

En 2016, nous avons résolu, en partie, le problème.

Il existe des gîtes d’étape, des gîtes de groupes, des auberges de jeunesses, des centres de vacances et colos, des centres de glisses, char à voiles, plongée, etc. qui ont de la disponibilité pour un coût largement moindre que les solutions précédentes.

Comptez entre 15 et 25€ par personne et comparez-le aux tarifs d’un camping 4* ou 5*.

C’est propre, fonctionnel et souvent dans des cadres sympathiques.

Et les groupes, ils ont l’habitude.

Cela oblige à faire un recensement des hébergements avant le départ. Mais c’est pareil pour les campings.

Le plus rapide est d’aller voir les sites

et autres et surtout d’affiner vos recherches par rapport à chaque région.

Enfin, ne négligez pas les offices du tourisme. Ils sont une excellente source d’information. Nous avons trouver avec eux des hébergements qui n’étaient référencés nulle part.

et évitez les sites du type AirB&B.

Les réseaux d’entraide et d’hébergements

Les Voyageurs de tous pays sont toujours à la recherche de contacts humains permettant de s’approprier et vivre au plus près de la région qu’ils traversent.

Des réseaux existent permettant de trouver des hébergements gratuits chez l’habitant et plus particulièrement chez d’autres cyclo -randonneurs.

Warmshowers

Est un réseau d’entraide international pour cyclo-Randonneurs.

Le principe est la mise en contact d’hôtes, eux-mêmes cyclo-randonneurs, qui proposent des chambres aux cyclo-Randonneurs voire le souper.

Discussions voyages et opportunités locales assurées.

Voir le site

Couchsurfing

Autre réseau international initié par des étudiants voyageurs. Devenu commercial depuis sa création.

Les hôtes mettent à disposition ces logement pour établir des contacts et apprendre sur des contrées qu’ils ne connaissent pas et qu’il ne pourront aller visiter.

Le réseau a subi les problématiques d’hôtes peu avenants voire insistants avec les femmes qui se sont traduit par des actions en justice.

Mais cela reste une excellente solution pour les hébergements à l’étranger.

Voir le site

Nightswaping

Système d’échange. Si vous hébergez des personnes, vous collectez des crédits utilisables chez d’autres hébergeurs du réseau.

Voir le site

TalkTalkBnb

L’hôte vous héberge en vous demandant le service de parler dans votre langue afin qu’il s’enrichisse de cette conversation.

Voir le site

HostHelp

Il s’agit de tourisme participatif.

La gratuité n’en est pas totalement une. Il s’agit d’un échange de services.
Mettez à disposition vos compétences : cuisine, jardinage, bricolage, etc.

Voir le site

WorkAway

Plus pour les tourdumondistes pas pressés. Gîte et couvert assurés en échange d’un travail.

Voir le site

helpX

Même service que WorkAway

Voir le site