Les préparatifs


Tracer la route

Tracer la route

Tracer la route

Bien évidemment, il va falloir tracer sa route et la synchroniser avec les VAE. Grandes discussions assurées.

Les sites de trace et de topologie terrain :

  • Le roulard  mais je le réserve pour la trace finale au retour de nos circuits pour afficher nos expériences aux autres cyclo-randonneurs.
  • Calcul d’itinéraire , mon préféré pour préparer la route (basé sur ORS et me permet de partager avec le groupe sans compte d’identification)
  • Locus Map : Mon n°2 pour préparer la route (basé sur Brouter et me permet de partager avec le groupe sans compte d’identification)
  • Komoot Très intéressant. Dommage que l’enregistrement de trace demande à être connecté.
  • OSRM Routeur
  • GraphHopper Routeur
  • OpenRouteService (ORS) Routeur
  • Brouter  Routeur
  • CycleStreet donne plusieurs trajets
  • OpenRunner demande une connexion
  • Ride with GPS Franchement à explorer mais lent à l’allumage
  • Geovelo A suivre mais basique

Tracez la route pour chaque étape (et exportez-la) de manière à pouvoir la pré-charger sur votre smartphone dans votre logiciel de trace le jour J pour la suivre.
Pour les agréger les routes ou traces et montrer le parcours en entier, voir la page « Après le voyage »

Les référencements

Comme énoncé dans d’autres pages du site, Il faudra aussi référencer :

  • Les hébergements
  • Les vélocistes sur le tracé (on est jamais à l’abri d’un incident)
  • Les passeurs de rias et rivières
  • Les navettes fluviales ou maritimes
  • Les transports ferroviaires en cas de liaisons entre deux sites
  • Les lieux remarquables ou à visiter (Horaires, durée, …)
  • Les festivals (pas forcément pour y aller mais parce que tout est complet à cent lieux à la ronde pour les hébergements)
  • Les hôpitaux sur le tracé (Cela a servi…).
  • La localisation des gares (pour les transport) et points d’embarquement et celle des lieux de visite.
  • Les restos incontournables (quand même)

Ne croyez pas que vous pourrez le faire en cours de route.
D’abord parce que dans ces cas, on manque toujours de temps
Ensuite, parce qu’il est faux de croire que la France est couverte à 99% d’un réseau 3G (on ne parle même pas du 4G) et qu’il est exaspérant d’attendre que la page s’affiche sur le réseau EDGE.

Principe de la loi de l’emmerdement maximum : C’est toujours quand on en a besoin qu’il est inaccessible.

Par contre, la liaison téléphonique fonctionne bien et votre application GPS Offline ainsi que votre gestion de documents sur votre smartphone  aussi. Donc restez autonome.

Ensuite, parce que vous partez rassurés.

Pour cela, rien de mieux que des fichiers Excel ou Doc chargés sur son smartphone.

Pour les référentiels, les avoir en version papier également dans la sacoche ou la voiture suiveuse.

Cela implique de pouvoir les lire à minima et d’installer l’application ad hoc et de la tester sur des fichiers volumineux.Convertissez-les en PDF, c’est plus facile et accepter partout.

Installer aussi un lecteur de fichier PDF et de fichiers image. Lorsque vous faite des réservations en ligne, ils vous envoient le e-billet ou la confirmation dans ces formats.

Le bloc note du smartphone est aussi utile pour noter les dépenses au fur et à mesure. Après circuit, on consolide dans un fichier de comptes surtout si on est en groupe. Depuis 2020, on s’est tous converti à Sesterces (Voir les bons comptes font les bons amis).

Autre chose, des cartes détaillées papier ou guides des régions traversées. On est pas à l’abri d’une panne de smartphone.